Sous l'actuel Institut National des Jeunes Sourds (INJS)

Différents ordres se succédèrent dans les bâtiments en surface avant que l'abbé Sicard n'y installe l'Institut des Sourds et Muets, en 1795. Ce furent ainsi les frères hospitaliers de Saint-Jacques du Haut-Pas (vers 1260), puis les religieux de Saint-Magloire (en 1572), puis les Oratoriens (en 1618). Récemment, un ancien four gallo-romain fut déterrer de fouilles archéologiques ; il se visite lors des journées du Patrimoine.

sous l'actuel et l'ancien institut des sourds (aujourd'hui INJS) ; notez le n°256 de rue