Les Catacombes de RomeCatacombes de Domitilla (croisée de galeries).

Rome, tout comme Paris, possède à relative "faible" profondeur des niveaux géologiques intéressants desquels on pouvait extraire de bons matériaux de construction. Il ne s'agit pas ici de roches sédimentaires marines, mais de roches volcaniques (pouzzolane, tuffs volcaniques). Ces niveaux furent activement exploités dès les temps antiques (d'abord par les Etrusques puis par les grands bâtisseurs romains) ; ils laissèrent derrière eux d'importants vides qui furent utilisés par les romains comme lieu de sépulture, puis dit-on par les premiers chrétiens qui s'y réfugiait pour célébrer leurs mystères au milieu des martyrs dont ils y recueillaient les dépouilles. Ces lieux correspondent aujourd'hui à d'anciens cimetières romains (tous les cimetières de la Rome antique étaient souterrains) ; ils sont situés hors de la ville. Ils sont creusés dans la pouzzolane et présente sépultures, inscriptions, peintures à fresques, monuments. Ils sont isolés les uns des autres et leur nom est donné par un lieu qui les environnent, des martyrs enterrés,...Il faut distinguer ceux qui sont situés sur la rive droite du Tibre, de ceux sur la rive gauche. Sur la photo de droite, figure celle de Domitilla, en bordure de Rome. On y voit que les dédales de galeries sont importants ; le maintient de la cavité est assurée par des piliers de masse volcanique en place ; des trous ont été creusées latéralement dans le but de reçevoir les dépouilles des défuns.