Les principaux types de galeries

On distingue deux grandes catégories en fonction de leur origine :

Tout d'abord celles aménagées par les carriers pour pouvoir circuler et extraire les matériaux jusqu'aux puits (galeries d'extraction) Galeries de service reprenant d'anciennes galeries d'extraction

Quant elles sont reprises par l'IGC (Inspection Générale des Carrières), devenant ainsi des galeries de service, elles longent le front de taille et/ou les hagues.

Sur la coupe du haut la galerie comporte d'un côté le front de taille d'origine, et est limitée à droite par des hagues et piliers à bras. L'IGC, n'est ici pas intervenu et a réutilisé telles quelles ces galeries d'extraction des carriers.
En bas à gauche, les équipes de l'IGC ont retouché le front de taille pour augmenter le volume de la galerie ; elles ont également consolidé à droite le mur de soutainement isolant les déchets d'origine de l'exploitation. La coupe de droite montre une galerie de roulage (à hagues et bourrages) d'extraction ; elle est reprise telle quelle par l'IGC.

 

Afin de pouvoir explorer et localiser les anciennes carrières souterraines à risque, l'IGC a entrepris de créer un vaste réseau de galeries de recherche, bien souvent parallèle aux rues de surface. En l'absence de galerie d'extraction préexistante, l'IGC devait entailler de nouvelles galeries, parfois à même la masse de calcaire grossier

Coupe des galeries de recherche en pleine masse
Les 2 coupes de gauche - ci-contre - sont de purs exemples de galeries foncées en pleine masse.
Celles de droites touchent en leurs sommets les niveaux friables à Marnes et caillasses : si ceux-ci ne sont pas consolidés par un maçonnage - en voûte et/ou en encorbellement - l'effondrement remonte au fil du temps les niveaux supérieurs, rehaussant le niveau de sol de la galerie et amorçant un dangereux fontis.

 

Lorsque l'IGC rencontrait lors de ses recherches des niveaux de déchets de comblement, niveaux par nature friable, un maçonnage s'imposait pour maintenir les déchets latéraux en place et soutenir le toit. Ce sont les galeries dîtes de service maçonnées.

Coupe des galeries de service maçonnées
Les 3 coupes du haut - ci-contre - sont des galeries dont le toit, en pleine masse, ne nécessite pas de consolidation particulière : celle de gauche est dîte en encorbellement ; au centre il s'agit d'une galerie en tas de charge ; enfin celle de droite est simplement appelée à piliers droits.
Quant la galerie entaille des niveaux de comblements épais - par exemple une ancienne carrière à ciel ouvert remblayée comme celle dîte de "La Fosse aux lions" - il est nécessaire de consolider le haut de la galerie par une voûte ; c'est la coupe en bas à droite.