Escaliers

Escalier donnant sur le Jardin des PlantesIls ont pour la plupart été aménagés par l'IGC ; mais des administration ou des propriétaires privés en ont également construit à des fins diverses

Superbe ouvrage maçonné par l'IGC sous le cimetière de Montparnasse, reliant deux étagesDes escaliers pour atteindre, inspecter, et conforter des vides sous-jacents
L'IGC les utilisaient pour atteindre, à partir de la surface, ses différents réseaux (communiquants ou isolés). Des escaliers en colimaçon ont ainsi été installés en lieu et place des anciens puits d'extraction. L'IGC a également aménagés des escaliers droits. Citons ceux du Jardin des Plantes, de la rue Notre-Dame-des-Champs,...
L'IGC, afin de sonder et faire communiquer deux niveaux d'exploitation, a parfois construit de véritables oeuvres architecturales. Le secteur sans nul doute le plus intéressant se situe sous le cimetière de Montparnasse ; là une dizaine de superbes escaliers maçonnés y font communiquer deux étages de galeries.
Certains escaliers n'ont pas été construits par l'IGC mais par des administrations privées, toujours dans le but d'atteindre et de conforter des terrains sous-minés. Ainsi les escaliers du Val de Grâce, dont le fameux escalier Mansart dâté du 17ème siècle. Citons également les escaliers des hospices de Cochin et Sainte-Anne.

Des escaliers pour atteindre des vides de carrières réutilisés
Il s'agit ici des cave-carrières et cave-brasseries de la fin du 19ème siècle, début 20ème. Il s'agit également des escaliers d'accès et de secours des abris antiaériens durant la seconde guerre mondiale -bunker allemand, abri de pharma, des Feuillantines, Faco-.

Autres
L'IGC a également construit des escaliers afin d'atteindre des échelles d'étiages placées au niveau des nappes phréatiques. Les ouvrages sont superbes : maçonnés avec arches, voûtes, escaliers en colimaçon ou droits. On les trouve sous l'Hôpital Cochin, rue ND-des-Champs, sous l'ancien couvent des chartreux [ Fontaine des Chartreux ] .